dimanche 6 janvier 2019

GARE AUX THRIPS !



Me voici de nouveau revenue et  prête à entamer cette nouvelle année par une mise en garde destinée aux Amis jardiniers. 





Je viens seulement de m'apercevoir que mon beau Rhododendron nommé "Doc" est en train de dépérir en raison d' une attaque due à un parasite, le THRIPS. J'avais pourtant examiné cet arbuste à plusieurs reprises mais les insectes en question sont tellement minuscules (un à deux mm) et placés au revers des feuilles, que je n'avais rien vu...  Et ce d'autant que ce rhododendron avait bien fleuri au printemps dernier et son feuillage ne présentait pas de signes particuliers :



Le voici en Mai 2018



Peu à peu en fin d'été, certaines feuilles sont devenues plus ou moins grises et j'ai commencé à chercher quelle était la cause du problème, maladies par exemple ou champignons. Je n'avais pas du tout pensé à ce parasite. Maintenant, je vais pouvoir tenter de sauver cet arbuste qui n'est d'ailleurs pas le seul à être atteint au jardin. Des lauriers présentent les mêmes symptômes, ainsi que quelques fuchsias.

Voici quelques images prises aujourd'hui sur les feuilles du rhodo concerné :


Dessus des feuilles


Envers des feuilles avec les thrips, noirs et blancs :





Bien allez-vous me dire, mais que faire ?

Le terme THRIPS signifie en grec "cloporte" ou "pou du bois". Dans le jardin ces insectes sont considérés comme nuisibles car ils attaquent les végétaux en les piquant-suçant pour absorber leur sève. Ils se développent par temps chaud et sec, ce qui a été le cas l'été dernier. Il est vrai qu'alors j'arrosais très peu et encore moins les arbustes... d'où sans doute l'origine du problème !

Vous trouverez ci-dessous un extrait d'article de Binette & Jardin proposant des solutions biologiques permettant d'éradiquer ces envahisseurs :


Se débarrasser des thrips

L'arrosage fréquent et abondant limitera leur multiplication puisque les thrips apprécient un temps chaud et sec. Cependant il ne faut pas que ce soit des plantes sujettes aux maladies cryptogamiques...
Par ailleurs, la rotation des cultures perturbera le cycle de reproduction et permettra de leur "offrir" des variétés plus résistantes.
Vous pouvez aussi les contrer en mettant parmi eux des prédateurs naturels comme des punaises du genre Orius, des acariens Amblyseius cucumeris ou des chrysopes Chrysopa carnea.
Il existe aussi des pièges engluants sous forme de plaques chromatiques bleues permettant de piéger les thrips adultes attirés par cette couleur, mais pas les larves...
Vous pouvez également fabriquer un insecticide naturel à base d'une décoction d'ail mélangée à du savon noir dilué que vous pulvériserez tous les 5 jours, à 2 ou 3 reprises.

Je ne sais pas encore quelle solution je vais adopter mais je suis bien décidée à avoir raison du problème ! Nous verrons si je vais réussir... 
J'ai voulu évoquer ce souci rencontré dans mon jardin en espérant toutefois que vous n'en serez jamais victimes. 
En tout cas, il faut toujours faire preuve de vigilance, les petites bêtes ne sont pas toujours sympas !!

Bon début d'année à tous, 

Merci d'avance de vos visites et à bientôt pour d'autres partages

Amitiés jardinières, Shuki






13 commentaires:

  1. Tout d'abord, je te souhaite le meilleur pour la nouvelle année.
    Et ton rhodo, en effet, il n'est pas au mieux de sa forme, voilà ce que c'est que les squateurs ;-(
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Shuki,
    Très bonne année à toi, à ton jardin et ses occupants !
    Merci pour cette info !
    J'en ai un qui fait "la gueule" mais c'est plutôt une branche qui meurt à petit feu, comme gelée. Cela fait deux ou trois mois que cela a commencé. Les feuilles de ton rhodo ne ressemblent pas aux miennes.... mais sait-on jamais ! Je vais surveiller.
    Bonne soirée chère jardinière.
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. A nouveau merci pour tes voeux ma chère Shuki, ils sont tout en douceur et en immense gentillesse!
    C'est terrible de voir les ravages commis par ce parasite, j'espère que ton beau rhododendron pourra être sauvé... Souhaitons que l'année 2019 soit apaisante et revigorante à bien des égards. Merci pour tes précieux conseils qui aideront sans nul doute les personnes confrontées à ce gente de problème
    Gros bisous sans oublier ton cher époux, belle soirée pour tous les deux
    Cendrine

    RépondreSupprimer
  4. Saloperie de bestioles!
    J'ai eu plusieurs fois des araignées rouges, ça aime aussi le temps sec et chaud, j'avais mouillé plusieurs fois le feuillage. Mais bon c'est pas écolo, difficile de se débarrasser de certains parasites. Les cochenilles c'est pénible aussi.

    RépondreSupprimer
  5. j'espère que tu en viendras à bout !!!
    ce n'est pas gagné à ce que je vois
    bon courage et bonne continuation !!
    cela vaut le coup d'essayer

    RépondreSupprimer
  6. pas facile d'aliminer ces bestioles. je suis moins jardinier que toi (pas difficile, hi hi) mais chez moi c'est savon noir pour de nombreux problèmes.
    En espérant que tu trouveras une solution efficace. Bon courage !

    RépondreSupprimer
  7. Merci ma Shuki pour cette information. J'espère que tu vas réussir à sauver ton rhododendron. Je vais surveiller les miens de très près, car j'ai tout un grand massif de rhododendrons, d'azalées et de bruyères placés au nord devant une des fenêtres de chambre.
    Autrement, remise de cette période de fêtes de fin d'année. Tu as vu, nous commençons 2019 en fanfare avec toutes ces augmentations. Rien que celle du timbre me fait hurler !
    Il va falloir se serrer la ceinture un peu plus, car nos malheureuses retraites ne suivent cette inflation !
    Bises et bon début de semaine à vous deux les amis

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, merci pour ces précieux renseignements (j'ai 3 rhodos et 2 azalées japonaises))
    Cordialement. Kimou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne Année Kimou et merci pour ta fidélité... Les azalées japonaises sont des plantes solides et j'espère que tu n'auras pas de soucis avec. Bonne semaine, Shuki

      Supprimer
  9. Quelle saleté ce parasite ! J'ai justement cette plante au jardin mais en pot. J'ai tout de suite regarder les feuilles suite à ton post.
    J'espère que tu arriveras à bout de cette maladie car cela serait dommage que tes rhododendrons en pâtissent.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Shuki, tout d'abord je renouvelle mes vœux, surtout de santé, pour la nouvelle année, et j'ai l'impression que c'est ton rhododendron qui en a le plus besoin ! ... Je prends note de tes conseils, personne n'est à l'abri. J'espère que tu arriveras à éradiquer ces parasite, tiens- nous au courant. Je vois que nouvelle année = nouveau header, j'aime la photo, la perspective est superbe. Bonne journée, bisou.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Shuki
    merci pour ces informations et j'espère que tu pourras sauver ton rhododendron
    3°ce matin mais toujours avec du brouillard et brumeux
    je te souhaite une agréable journée ainsi que mes meilleurs vœux pour 2019
    bisous

    RépondreSupprimer
  12. Aïe, aïe, aïe! Quelle mauvaise surprise! mais je suis étonnée que les thrips soient toujours présents en cette saison. Je pensais qu'on ne les voyait qu'en été. Bon courage dans ta lutte contre ces parasites et longue vie à ton rhododendron.

    RépondreSupprimer