samedi 24 septembre 2022

Quelques insectes du jardin ...


Déjà l'Automne ! La saison estivale est passée, nous laissant le souvenir de périodes caniculaires, pénibles à vivre pour nombre d'entre nous, agréables pour d'autres ! 

Les jardins ont bien souffert de la sécheresse, les pollinisateurs et autres insectes, n'ayant pas de quoi survivre, ont été bien souvent absents...

Ici, une guêpe étanche sa soif  dans une soucoupe d'eau !

samedi 17 septembre 2022

Au jardin, quel chantier !


Je ne m'étais pas rendu compte à quel point le temps s'était écoulé à vitesse grand V cet été! Les semaines ont succédé aux semaines tandis que le jardin se transformait en chantier de démolition puis reconstruction... 

Cette pause forcée sur mon blog, que j'ai un peu délaissé je l'avoue, a été bien employée ! Mais les problèmes arrivant  à leur terme j'ai pensé vous donner enfin une petite idée des travaux réalisés depuis mon dernier article... qui date de début août !

Tout avait débuté avec la disparition de notre beau cornouiller, sans doute due à la grande sécheresse. Heureusement, j'avais effectué à l'automne une bouture de cet arbuste, que voici ci-dessous :




A l'issue de cet évènement, nous avons cogité un certain temps pour imaginer une nouvelle image du massif dans lequel vivait cet arbuste... 

Ensuite, d'autres incidents se sont produits, entre l'élagage de notre grand CUPRESSUS doré qui s'imposait depuis un certain temps et  la découverte fortuite du grave problème inattendu qui affectait notre SAULE TORTUEUX... Ce dernier semblait en pleine forme alors qu'il pourrissait de la tête au pied au risque de tomber à la première tempête. Cet état d'urgence ne souffrait aucune attente et mon fils, charpentier de marine, est venu aussitôt s'occuper du problème... Grand merci à lui !

Quelques images :

Le Saule débarrassé de son feuillage

Ci-dessous, un gros trou découvert sous l'écorce au pied de l'arbre :




Le problème partait en fait de la cime de l'arbre, et se dirigeait vers les racines !

Sur ce cliché on voit parfaitement les tronçons de l'arbre atteints par la pourriture :



Une fois ce travail effectué, il a fallu réduire la taille du gros Cupressus qui devenait gênant pour le voisinage... Décapitation d'environ deux mètres !


Opération réalisée par l'intérieur de l'arbre par notre spécialiste favori !



 Je reviens à présent sur le plancher des vaches au niveau de la grande plate-bande qui a subi une autre suppression, le Berberis, régulièrement défolié par un gang de chenilles voraces ! 
La grande question était la suivante par quoi remplacer le Cornouiller et ce fameux Berberis ?   Je cherchais un moyen de créer une hauteur à l'emplacement de ce dernier arbuste. Soudain, éclair de génie de ma part, ...enfin peut-être ! Notre jardin du Morbihan possède un certain nombre de grandes ardoises qui servaient dans le passé à marquer les limites de propriétés. 
Après concertation, nous avons mis mon idée à exécution comme le montrent les photos qui vont suivre...

Un cliché de Juin 2020 du Massif Cornouiller :



Un autre de cette année en août : 


Les Montbretias qui poussaient au pied du Cornouiller ont souffert également du manque d'eau. Ils ont été supprimés également.

Après remaniements, voici une première esquisse du nouvel espace nommé "Massif aux Ardoises" !

Les ardoises en question faisant écran à l'arrière de la plate-bande. Devant les trois premières, à droite, j'ai planté un Fuchsia "Delta Sarah" très florifère et résistant.


Les Sedums spectabile n'ont pas bougé. Derrière, le Caryopteris "Barbe Bleue"  vient d'être installé à côté de l'Agapanthe "Poppin Purple". Quelques Iris de jardin ont conservé leur emplacement en espérant une floraison l'an prochain. La Bruyère d'hiver fleurira prochainement.








Ces "pierres dressées" me plaisent assez avec leur petit air bretonnant ! Qu'en pensez-vous ?

Je vais laisser pour ce soir ce massif  qui sera peut-être achevé dans les jours qui viennent. Nous verrons...

Bon dimanche à tous chers amis, en vous remerciant d'avance de vos visites et petits mots !

A bientôt,

Bises de Shuki




mardi 2 août 2022

Des FUCHSIAS vraiment sympas...


 


Juin 2022

Dans le petit espace niché à l'ombre bienfaisante de la véranda, j'ai réuni quelques pots fleuris afin de les protéger des vagues successives de chaleur. On  y trouve des Fuchsias, des impatiens et quelques pétunias.

mercredi 27 juillet 2022

Agapanthes...

 

Toujours à propos de cette saison estivale particulièrement difficile à vivre, je souhaite  vous parler aujourd'hui des AGAPANTHES....

Parmi les plantes résistantes à la chaleur et surtout à la sécheresse, je citerais ces belles vivaces originaires d'Afrique du Sud ...

Juillet est leur mois préféré pour s'épanouir et j'apprécie toujours ces longues tiges florales qui s'achèvent par une belle inflorescence aux tonalités allant du blanc au noir. 

Dans notre ville, elles ont été plantées en grand nombre, on en voit partout ! 

Dans le jardin elles sont habituellement très nombreuses à fleurir mais cet été, leur nombre est en légère baisse et la durée de floraison un peu moindre également... 

Celle-ci a débuté début juillet, toutefois la petite dernière "POPPIN PURPLE" acquise en mai, est en fleurs depuis début juin. Elle semble résistante et je trouve sa teinte très jolie. Toute petite encore elle aura donné trois fleurs cet été...







 
Voyons à présent l'Agapanthe africaine toute blanche :




et l'autre variété bleu clair, très florifère, dont l'identité m'échappe :



 
Le nouveau cultivar caduc de création assez récente : AGAPANTHUS INAPERTUS "BLACK MAGIC"    est très recherché pour ses boutons noirs en milieu d'été avant de s'ouvrir sur des fleurs indigo foncé. C'est l'une des variétés noires les plus rustiques. Ci-après  sa seconde floraison dans le jardin :






Enfin voici "NAVY BLUE", une petite agapanthe peu florifère d'un bleu souligné de blanc :
 
 




Je vous laisse sur ces images qui vous donneront peut-être l'idée de planter des Agapanthes chez vous si vous n'en avez pas encore... 

A bientôt les Amis, bonne fin de semaine avec des températures plus clémentes.

                                                           Amitiés de Shuki





dimanche 24 juillet 2022

Un été de tous les dangers...




Devant l'étendue des catastrophes qui se sont abattues sur plusieurs régions de notre Arc Atlantique, la Gironde, la Bretagne, je demeure sans voix et infiniment attristée ! Quand le ciel nous tombe sur la tête, que le soleil n'est plus aussi bienveillant qu'on le pensait, le bon sens voudrait que l'on réfléchisse sur nos manières d'agir... en souhaitant qu'il ne soit pas trop tard ! 

La sécheresse devient la règle dans le pays ainsi que chez nos voisins. Je me demande avec angoisse s'il va encore être possible d'entretenir nos jardins... Les végétaux, en stress hydrique, stoppent leur croissance, voire meurent  au bout d'un moment ! 

Quelques photos qui parlent d'elles-mêmes :


Skimmia japonica



Des framboisiers qui ne remonteront pas en fin d'été...



Hortensias grillés !

Le seul moyen de protéger notre petit potager de quatre mètres carrés est l'usage d'"ombrières" aux heures les plus chaudes de la journée :


Pas très élégant je vous l'accorde mais singulièrement efficace ! Moyennant quoi je peux récolter quelques poignées de fraises, de tomates cerises et bientôt j'espère, de haricots verts. Cette technique reste bien sûr très limitée, pas question de mettre tout le jardin sous abri ! Heureusement, Quelques plantes-chameau résistent assez bien au soleil et aux grandes chaleurs mais il ne faut pas que cela dure trop longtemps tout de même... 

Autre technique que nous utilisons régulièrement : la récupération de l'eau ayant servi au lavage des légumes ou autre usage, mais cela demeure très limité aussi. Le réservoir d'eau de pluie, lui, est depuis longtemps à sec : 250 litres sont bien peu de chose...

En résumé, devant la situation que nous vivons cette année, je pense qu'il va falloir à l'avenir, ou bien s'habituer, ou bien imaginer de nouvelles façons de vivre notre quotidien !

Que cela ne nous empêche de garder le moral les Amis !

Prenez soin de vous,

Amitiés de Shuki






vendredi 8 juillet 2022

Vie du Pavot d'orient "ALEXANDRA"


Deux sortes de pavots fleurissent au printemps dans mon jardin, l'une des variétés est une plante vivace et l'autre, annuelle, se ressème où bon lui semble et quand cela lui chante surtout !