mardi 23 mai 2017

Envol du GRAND SPHINX DE LA VIGNE



En septembre dernier, nous avions découvert une étrange chenille noire lovée dans un pot de fuchsia : il s'agissait de la chenille du GRAND SPHINX DE LA VIGNE ou Grand Pourceau (Deilephila Elpenor).

Pour mémoire, revoici un cliché de la chenille en question :




Une fois transformée en chrysalide, elle est restée tranquillement dans le logement que nous lui avons offert pendant plus de huit mois :





mardi 16 mai 2017

GRANDS IRIS DE JARDIN


Savez-vous que :

"d'après les botanistes, l'iris est l'une des plus anciennes plantes cultivées dans le monde. Il était déjà connu à Babylone et dans la Grèce antique, bien avant la naissance du Christ.Au Moyen-Age, il était l'emblème des empires germaniques. Après sa victoire sur les Wisigoths, Clovis fit broder sur ses bannières en fils d'or, un iris.. Il prit un autre nom : le lys de Clovis. Depuis les Rois de France en firent une fleur royale...".

Source : "Des mots et des fleurs" Zeïneb Bauer,  2001



Juste pour dire qu'en réalité les fleurs de Lys, symbole de royauté,  ont pour origine les fleurs d'Iris...  Enfin, peu importe, moi j'aime autant les Iris que les Lys et je ne me prive pas de planter ces fleurs magnifiques et délicatement parfumées dans mon jardin, même si leur floraison est somme toute assez brève...

Je vous propose aujourd'hui une série de photos des Iris de mon jardin que nous pouvons admirer depuis une quinzaine de jours :





dimanche 30 avril 2017

BALADE AU JARDIN...




Par ce printemps aux températures bizarres du genre douche écossaise, les floraisons poursuivent leur petit bonhomme de chemin vaille que vaille...

Je vous invite à parcourir les allées de mon jardin en ma compagnie et jeter un oeil sur les fleurs du moment. Nous avons déjà parlé des TULIPES vers la mi-avril, certaines ont disparu depuis, d'autres sont sur le déclin, c'est dans l'ordre des choses...

Dans ce massif, les ALLIUM "PURPLE SENSATION" dressent maintenant leur tête en boule violette :






mardi 25 avril 2017

COTE NICHOIR 2017 - Chez les Mésanges bleues, suite...


Il y a un peu plus d'un mois je vous avais donné rendez-vous afin de poursuivre la chronique "COTE NICHOIR" consacrée cette année aux MESANGES BLEUES.

Fin mars les locataires du nichoir "Coeur" étaient en plein travaux d'aménagement... Depuis, ce fut assez calme et les deux mésanges se montraient tellement discrètes qu'on pouvait parfois émettre quelques doutes sur leur présence. 
Nous sommes à présent rassurés par les aller-retours de Monsieur chargé des provisions pour Madame qui demeure presque en permanence dans le nid. La couvaison doit avoir débuté depuis un moment déjà...
Quand il revient, avec ou sans nourriture, il appelle doucement sa compagne en gazouillant, pour voir si tout va bien sans doute !










Ce n'est sans doute pas facile de se ravitailler et parfois, Madame doit se contenter d'une portion congrue ! Là, on devine une toute petite araignée précieusement insérée dans le bec de Monsieur Mésange... Les petites averses d'aujourd'hui vont peut-être inciter les chenilles à sortir du bois !





Madame à sa porte :



Sur cette vue on distingue les encoches situées au bord inférieur de l'entrée du nichoir. Nous ne savons pas exactement pourquoi les mésanges réalisent ce travail à grands coups de bec au début de leur installation... On pourrait supposer que cela leur permet de s'agripper plus facilement avant de s'introduire à l'intérieur. A moins qu'elles trouvent l'entrée du logement trop exiguë !!














Avant de vous quitter, un mot sur les MESANGES CHARBONNIERES. En dépit des efforts désespérés déployés par un mâle du quartier pour fonder un foyer, et bien qu'il ait trouvé un logement confortable et bien situé, les demoiselles sollicitées se sont désistées très vite après qu'il les ait incitées à apporter des éléments de construction  !

Dommage... je crains bien qu'il n'y ait pas de troisième tentative ! Un prochain article sera néanmoins consacré à ces projets avortés car nous avons eu le temps de prendre quelques clichés...




Très bonne semaine à tous chers Aminautes

Merci d'avance de vos visites et petits mots et à très vite !

Bises de Shuki


jeudi 13 avril 2017

PIVOINE et TULIPES..... LA VIE EN ROSE !




Ce printemps très ensoleillé, presque trop chaud par moments nous offre cette année une belle floraison de tulipes Angélique. Quelques variétés des années passées se mêlent à ces grosses fleurs doubles légèrement parfumées dont je raffole vraiment ! Le rose domine dans les deux massifs plantés de bulbes, alors si vous aimez ce coloris, suivez-moi, je vous propose une série de portraits de tulipes et quelques scènes d'ensemble :






























J'attends avec impatience l'épanouissement total des Aulx d'ornement violets dont j'espère un bon résultat avec les tulipes roses... C'est la première fois que j'obtiens la floraison de tous les aulx que j'ai plantés (une douzaine) à l'automne et je pense que c'est dû au manque d'eau cet hiver et ce printemps : un mal pour un bien ! La pluie serait cependant la bienvenue prochainement sinon nous allons avoir des soucis !!



J'ai voulu faire quelques fantaisies lors de mes achats de bulbes en choisissant des tulipes flammées et des tulipes perroquets dont les couleurs étaient censées s'harmoniser avec les angéliques... Erreur, erreur ! On ne peut vraiment pas se fier aux photos de présentation et quelques surprises nous attendent souvent au printemps... 

Si bien que j'ai vu apparaître avec grande déception des tulipes flammées jaune et rouge . Heureusement les coloris se sont atténués au fil des jours et c'est moins pire aujourd'hui qu'au début, car le jaune a blanchi :







Mais les tulipes que l'on nomme "Perroquet" sont par contre d'un rouge vif éclatant au lieu d'un rose soutenu !! Bon tant pis pour moi... l'effet est un peu raté !






Pour me consoler, j'ai eu la chance de revoir une jolie petite tulipe rose pâle délicatement décorée de traits de pinceau plus foncés. J'ai oublié le nom de ces fleurs que j'avais plantées il y a quelques années et réapparues ce printemps mais elles me plaisent beaucoup...








Pour terminer cette symphonie de rose, voici quelques images de ma grande Pivoine arbustive qui n'a donné que deux fleurs car les boutons des six autres ont gelé...

















Chers Aminautes, je vous laisse sur cette dernière vue prise en soirée et vous souhaite une belle fin de semaine, le soleil est toujours prévu... ici en  tout cas !

Merci d'avance de vos visites toujours appréciées, 

Toutes mes amitiés jardinières, 

Bises de Shuki

samedi 1 avril 2017

REFLETS DANS L'EAU...



Certains matins de printemps clairs et lumineux incitent parfois à partir à l'aventure, surtout quand un promeneur vous indique que certains oiseaux (des martins-pêcheurs) nicheraient dans des vieux murs à demi noyés au sein d'un étang situé hors des sentiers battus... 
Rien de tel pour animer l'imagination et pour s'y rendre séance tenante !  D'autant que la lumière ambiante, les reflets des arbres sur les eaux dormantes, l'atmosphère paisible du lieu... tout est réuni pour faire, qui sait, quelque découverte. 

Les sentiers sinuent entre les plans d'eau, et la nature reprend ses droits ici et là dans les zones humides... Le lieu est un peu étrange, presque mélancolique, habité par une ruine de nature indéterminée,  mais en revanche, de nid de martin-pêcheur, point ! 

Tant pis, contentons-nous des reflets dans l'eau ... Ces quelques images pour vous situer le site qui répond au joli nom de "Belle Hautière"...





dimanche 26 mars 2017

AU PRINTEMPS...







Mon jardin peut sembler parfois parfaitement ordonné, bien rangé où chaque fleur, chaque arbuste est à sa place, là où je l'ai décidé...

He bien oui, mais en fait non ! Chez moi, beaucoup n'en font qu'à leur tête, voire même s'installent sans m'avoir demandé mon avis ! Je pourrais citer beaucoup d'exemples de plantes dites "sauvages" qui sont apparues un jour, puis disparues, puis revenues ! Bref, la nature fait un peu à son idée dans mon jardin et ce n'est pas pour me déplaire car cette cohabitation entre végétaux que je plante et les "fofolles sans domicile fixe" apporte une touche de fantaisie à l'ensemble...