jeudi 13 avril 2017

PIVOINE et TULIPES..... LA VIE EN ROSE !




Ce printemps très ensoleillé, presque trop chaud par moments nous offre cette année une belle floraison de tulipes Angélique. Quelques variétés des années passées se mêlent à ces grosses fleurs doubles légèrement parfumées dont je raffole vraiment ! Le rose domine dans les deux massifs plantés de bulbes, alors si vous aimez ce coloris, suivez-moi, je vous propose une série de portraits de tulipes et quelques scènes d'ensemble :






























J'attends avec impatience l'épanouissement total des Aulx d'ornement violets dont j'espère un bon résultat avec les tulipes roses... C'est la première fois que j'obtiens la floraison de tous les aulx que j'ai plantés (une douzaine) à l'automne et je pense que c'est dû au manque d'eau cet hiver et ce printemps : un mal pour un bien ! La pluie serait cependant la bienvenue prochainement sinon nous allons avoir des soucis !!



J'ai voulu faire quelques fantaisies lors de mes achats de bulbes en choisissant des tulipes flammées et des tulipes perroquets dont les couleurs étaient censées s'harmoniser avec les angéliques... Erreur, erreur ! On ne peut vraiment pas se fier aux photos de présentation et quelques surprises nous attendent souvent au printemps... 

Si bien que j'ai vu apparaître avec grande déception des tulipes flammées jaune et rouge . Heureusement les coloris se sont atténués au fil des jours et c'est moins pire aujourd'hui qu'au début, car le jaune a blanchi :







Mais les tulipes que l'on nomme "Perroquet" sont par contre d'un rouge vif éclatant au lieu d'un rose soutenu !! Bon tant pis pour moi... l'effet est un peu raté !






Pour me consoler, j'ai eu la chance de revoir une jolie petite tulipe rose pâle délicatement décorée de traits de pinceau plus foncés. J'ai oublié le nom de ces fleurs que j'avais plantées il y a quelques années et réapparues ce printemps mais elles me plaisent beaucoup...








Pour terminer cette symphonie de rose, voici quelques images de ma grande Pivoine arbustive qui n'a donné que deux fleurs car les boutons des six autres ont gelé...
















Chers Aminautes, je vous laisse sur cette dernière vue prise en soirée et vous souhaite une belle fin de semaine, le soleil est toujours prévu... ici en  tout cas !

Merci d'avance de vos visites toujours appréciées, 

Toutes mes amitiés jardinières, 

Bises de Shuki

samedi 1 avril 2017

REFLETS DANS L'EAU...



Certains matins de printemps clairs et lumineux incitent parfois à partir à l'aventure, surtout quand un promeneur vous indique que certains oiseaux (des martins-pêcheurs) nicheraient dans des vieux murs à demi noyés au sein d'un étang situé hors des sentiers battus... 
Rien de tel pour animer l'imagination et pour s'y rendre séance tenante !  D'autant que la lumière ambiante, les reflets des arbres sur les eaux dormantes, l'atmosphère paisible du lieu... tout est réuni pour faire, qui sait, quelque découverte. 

Les sentiers sinuent entre les plans d'eau, et la nature reprend ses droits ici et là dans les zones humides... Le lieu est un peu étrange, presque mélancolique, habité par une ruine de nature indéterminée,  mais en revanche, de nid de martin-pêcheur, point ! 

Tant pis, contentons-nous des reflets dans l'eau ... Ces quelques images pour vous situer le site qui répond au joli nom de "Belle Hautière"...





dimanche 26 mars 2017

AU PRINTEMPS...







Mon jardin peut sembler parfois parfaitement ordonné, bien rangé où chaque fleur, chaque arbuste est à sa place, là où je l'ai décidé...

He bien oui, mais en fait non ! Chez moi, beaucoup n'en font qu'à leur tête, voire même s'installent sans m'avoir demandé mon avis ! Je pourrais citer beaucoup d'exemples de plantes dites "sauvages" qui sont apparues un jour, puis disparues, puis revenues ! Bref, la nature fait un peu à son idée dans mon jardin et ce n'est pas pour me déplaire car cette cohabitation entre végétaux que je plante et les "fofolles sans domicile fixe" apporte une touche de fantaisie à l'ensemble...

lundi 20 mars 2017

CÔTE NICHOIR 2017 - CHEZ LES MESANGES BLEUES...





Comme chaque année au mois de Mars, les chantiers d'aménagement des nichoirs sont en pleine activité dans notre jardin-refuge. 

Souvent ce sont les Mésanges bleues qui entament les travaux après avoir choisi leur logement au cours de l'hiver et nous nous attachons à observer leurs allées et venues quotidiennes le bec très encombré de matériaux divers.






vendredi 17 mars 2017

Hérons cendrés et Cigognes blanches



Certains grands échassiers semblent se plaire dans notre région de zones humides. 

Les Hérons cendrés élèvent chaque année leur progéniture dans les ramures de grands arbres situés à proximité de zones poissonneuses. 
Voici différentes vues lointaines prises au zoom en février dernier : 



samedi 11 mars 2017

CERISIER FLEURS "KOJO NO MAI"






Tout a brûlé
Heureusement, les fleurs
Avaient achevé de fleurir...

Hokushi


Notre petit Cerisier fleurs, Kojo no Maï, vient juste de nous offrir ses délicates corolles blanches et roses, comme en souvenir de la catastrophe de Fukushima... c'était le 11 mars 2011.







Sur cette pensée, je vous laisse chers Aminautes en vous souhaitant un beau dimanche

A très vite,

Bises de Shuki

dimanche 5 mars 2017

CROCUS et compagnie...


Me revoici après une pause involontaire d'une semaine due à une vilaine sinusite et pour égayer ce dimanche pluvieux, venteux et gris à souhait, je vous propose un petit article printanier et coloré..

Voyant les intempéries déferler sur mes Crocus, j'ai demandé à mon mari de les protéger par des cloches transparentes et depuis deux jours, dès qu'un rayon de soleil apparaît, je sors en hâte faire quelques photos. 
Bien m'en a pris car sinon,  je crois qu'il ne resterait pas grand-chose de leurs fragiles corolles sans ces protections...






jeudi 23 février 2017

BAGARRE DE COLVERTS !



Aujourd'hui je vous propose un moment de vie plutôt musclé entre deux CANARDS COLVERTS !

La scène se passe par un matin ensoleillé de février sur notre plan d'eau favori, théâtre familier de nos observations de la faune sauvage du secteur...





Ici, deux COLVERTS mâles semblent vouloir se chercher querelle...



dimanche 19 février 2017

PREMIERES FLEURS...



Chaque année c'est la même chose, dès que Mars approche, surtout si les températures s'adoucissent un peu, on guette avec espoir les signes avant-coureurs du printemps, comme l'apparition des premières fleurs...

En principe, les Hellebores ne craignent  pas le froid mais ici il a un peu bloqué leur croissance, si bien que les fleurs commencent juste à s'épanouir :





lundi 6 février 2017

DANS LES ZONES OMBRAGEES DU JARDIN.....


Et si nous évoquions aujourd'hui le jardin à la belle saison...cela nous changerait !

 Mon sujet portera sur les plantes d'ombre...



Que faire quand on possède comme c'est mon cas, un jardin très ombragé dont il a bien fallu s'accommoder ? 

D'abord on renonce à la plupart des plantes aimant le soleil, les réservant aux espaces les plus lumineux. Second précepte, choisir les végétaux les plus susceptibles d'apprécier les zones ombragées. Peu à peu on apprend même à aimer cette situation et tant pis si les rosiers par exemple, ne se plaisent pas beaucoup chez moi, sauf mon Seven Sisters qui passe sa vie à grimper vers la  lumière !


lundi 30 janvier 2017

OISEAUX DU JARDIN - COMPTAGE ANNUEL







Comme chaque hiver, certaines associations de protection de la nature comme la LPO et BRETAGNE VIVANTE, organisaient ce week-end le comptage annuel des oiseaux des jardins, en collaboration avec le Muséum d'Histoire Naturelle à Paris. Une autre opération aura lieu vers le mois de Mai.

Nous avons participé à cette manifestation le dimanche 29 janvier pendant une heure,  et je vous livre le résultat de nos observations :

mercredi 25 janvier 2017

AU BORD DE L'ETANG, seconde visite...




Cet hiver, bien rigoureux il faut le dire, nous permet d'approcher de nombreux oiseaux qui ne se trouvent pas d'habitude sur les rives de cet étang. 


Nous sommes donc retournés au même endroit que la dernière fois, un peu je l'avoue, pour voir si Madame Carolin se trouvait toujours là  !



Eh bien elle a en effet pris ses quartiers d'hiver chez ses cousins COLVERTS dont la population a considérablement augmenté depuis notre première visite. 
Je crois que je n'en ai jamais vu autant à cet endroit ! Et entre nous, ils ont bien raison de séjourner ici, ils sont ainsi à l'abri des prédateurs de tous poils !



Et toute cette joyeuse bande de volatiles apprécie les grosses poignées de grains que nous, les visiteurs,  leur offrons à la volée !






mardi 17 janvier 2017

SUR LES BERGES DE L'ETANG.....




L'autre jour, au cours d'une balade, nos pas nous ont conduits sur les chemins qui longent les rives d'un étang que nous connaissons bien. 

Généralement en plein hiver, le niveau de l'eau est relativement élevé et frise les berges de l'étang, mais là, pas du tout, l'eau avait reculé de plusieurs mètres suite à des travaux de nettoyage... 

Très surprenant ce spectacle de plages tout à fait inattendues fréquentées par de nombreux oiseaux dont certains que nous n'avons pas l'habitude d'observer.












Habitués des lieux, des canards COLVERTS flânaient ou barbotaient :





Mais près de ce couple, un oiseau différent prenait aussi un bain de pied !





En fait il s'agit d'un CANARD BRANCHU FEMELLE ou CAROLIN. 

J'ai déjà eu l'occasion de voir dans le secteur, en 2014,  un Carolin mâle dont le plumage coloré est splendide. J'ai recherché quelques photos prises à ce moment-là :






Cette année, cette jolie Carolin femelle était seule mais pas farouche, nous avons pu l'approcher et l'admirer sans problème :



Pour se nourrir, le canard Carolin plonge sa tête dans l’eau pour saisir  la végétation aquatique. Il picore à la surface en barbotant, mais il se nourrit aussi à terre.


Ce canard migrateur n'était cependant pas le seul à barboter sur cette rive, un autre volatile que nous ne connaissions pas, a également attiré notre attention :








Après recherches, il pourrait s'agir d'un CANARD CHIPEAU. Son nom vient du fait qu'il "chipe" aux foulques et canards plongeurs, les plantes subaquatiques qui ne lui sont pas accessibles !

Merci à Framboise pour sa recherche à propos de ce canard : en fait ce n'est pas un chipeau mais il  s’agirait  très probablement d’un hybride entre un canard Pilet et un canard Colvert, croisement volontaire ou involontaire ?

Il avait sans doute repéré la bande de FOULQUES MACROULES qui s'est précipitée vers nous quand nous avons jeté quelques poignées de graines  sur la plage :





Je suis toujours amusée par les grosses pattes grises et segmentées de ces oiseaux. Avec ces pattes  très particulières, les Foulques peuvent courir sur l'eau en frappant des pieds avant de s'envoler laborieusement !


Ces zones humides sont souvent fréquentées par des Hérons et des Aigrettes. Ce jour-là, pas de Hérons cendrés en vue mais une belle AIGRETTE GARZETTE à la recherche de son repas...









J'espère que ces oiseaux vont demeurer un certain temps dans cette zone car j'aimerais bien revoir la petite Carolin, et si possible en bonne compagnie !

Très bonne semaine à tous chers Aminautes, l'hiver est très présent alors couvrez-vous !!

Amitiés frisquettes de Shuki