mardi 9 juillet 2024

Regard sur la ville...

 

Il faut savoir profiter des quelques heures de beau temps que la nature nous offre parfois. Ce dimanche là, tôt dans la matinée, peu de monde dans les rues, de quoi nous inciter à découvrir ce qu'on appelle le "Street Art" qui anime les façades de certains immeubles de la cité.



Selon l'inspiration des artistes, d'immenses fresques colorées s'offrent à notre regard de photographes amateurs et nous conduisent d'un quartier à l'autre d'un pas nonchalant. Un plaisir à partager...

"Rêverie détrempée" :

Descendant vers le front de mer, nous nous arrêtons devant le pignon d'un immeuble orné d'une fresque de 100 m2 créée par Makiko Furuichi, artiste japonaise. Cette dernière puise son inspiration à la fois dans le folklore japonais,  le bord de mer proche ou la Brière et ses plantes aquatiques... Au sein de cette œuvre se cachent des Yôkai, petits êtres espiègles, qui prennent des formes animales (poissons, oiseaux), voire humaines. Exemple, sur l'image suivante, en haut à droite sous la corniche,  on distingue la tête d'une créature surgissant du feuillage... Avec un brin d'attention on peut en deviner un certain nombre.







                                                       Quelques Yôkai (gros plans)

Nous nous dirigeons ensuite vers le front de mer, accueillis par les grandes Agapanthes en pleine floraison...



Plus loin, deux artistes estoniennes, Maria-Liisa Leonidov et Ulrike Brett Uukkivi, nous proposent "In Between", une évocation aux couleurs vives  du monde marin, d'inspiration japonaise :






Toujours dans le même secteur de la ville, l'Eglise de Saint-Nazaire se dresse parmi les vagues d'Agapanthes bleues alternant avec les buis taillés (on ne quitte pas la ligne maritime...) :



Abandonnant un moment les grandes fresques urbaines, nous gagnons  l'Estuaire :


Les Pins parasols projettent leur ombre entre le Vieux Môle à droite et un détail à gauche du Monument réalisé par le sculpteur Mayo et célébrant l'abolition de l'esclavage (structure installée en 1989, dans le cadre du Bicentenaire de la Révolution) :



A l'opposé, on devine la silhouette de l'Ecomusée...



Ecomusée au second plan...



Ce cliché laisse apparaître à gauche un grand portique des Chantiers navals derrière lesquels se profile une partie du Pont de Saint-Nazaire.

En rentrant nous tombons en arrêt devant une très belle fresque intitulée "Contemplacion". Cette oeuvre d'un artiste péruvien,  Jade Rivieria,  "fait référence à l'enfance, elle a un lien avec le temps qui passe, avec la naissance, avec la famille, les souvenirs". Pour symboliser l'enfance, l'artiste s'est inspiré des traits de sa petite fille, Emilia. Parmi ses souvenirs d'enfance, il a ajouté l'observation des oiseaux dans son jardin...





Cette visite artistique s'achève sur cette dernière image, en espérant qu'elle aura retenu votre attention... 

Bonne semaine à tous chers Aminautes
A très bientôt
                                                                      Shuki

© Shuki sur toutes photos 

7 commentaires:

  1. Bonjour. Habituellement je n'apprécie que for peu le street art et ses délires souvent agressifs et laids.
    Mais cette fois je reconnais que ces œuvres sont superbes et un vrai plaisir pour les yeux. Bravo.
    Jean-Marc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet ce ne sont pas des tags souvent affreux mais de véritables Œuvres d'art. Merci pour ton com...Shuki

      Supprimer
  2. Merci Shuki pour cette jolie balade! Bises

    RépondreSupprimer
  3. Oui, parmi ces peintures, on peut découvrir de petits êtres magiques.
    J'ai cru voir des oiseaux qui ne sont que quelques feuilles recourbées.
    Et ce nom " Yôkai " ..... Faudrait que je le rajoute à mon vocabulaire.
    J'ai déjà " haiku " .... Origami, bonsaï, Hokusai ....
    C'est aussi le festival des agapanthes. Elles sont vraiment à la fête.
    Et de voir du buis bien portant, ça n'est plus aussi fréquent.
    Bien joli le petit moineau. Et effectivement, on est assez loin de l'art du TAG.
    Amic@lement. > Yann

    RépondreSupprimer
  4. Tout d'abord, je ne comprends pas pourquoi , étant abonnée, je ne suis pas avisée de tes publications ;-)
    Je découvre que tu aimes le street art; on y rencontre parfois de belles compositions artistiques loin des graffs et autres tags. Connais tu Banksy ? sais tu qu'il s'est fait connaitre par son travail de rue ? Un artiste rebelle et énigmatique dont j'aime les oeuvres qui pourraient s'apparenter à une figuration narrative. Bonne journée Shuki.

    RépondreSupprimer
  5. D'agréables ponctuations colorees au fil des rues

    RépondreSupprimer